Formation le 7 mars et le 4 avril : espace public, citoyenneté et culture numérique

Explorer les connexions entre culture numérique et projets art & société

avec le Centre de Ressources Art sensitif à Mains d’œuvres

L’association « La Fabrique des impossibles » triture des projets collectifs et participatifs, interroge les notions de territoire, de vie et d’espace public, et positionne la culture sur sa capacité à faire société, à créer des liens. Les arts numériques activent des sujets et dynamiques connexes. Ils constituent des pratiques pluridisciplinaires et hybrides, qui résultent souvent d’un travail collaboratif car personne ne peut maîtriser l’ensemble des technologies et leurs évolutions. Une des spécificités des arts numériques, c’est aussi ce lien particulier art & société, car les technologies sont dans notre quotidien, et modifient nos savoir-faire et nos façons d’être. Ces sujets sont portés à travers les œuvres d’art numérique : leur forme finale, mais aussi les outils qu’elles utilisent (matériels et logiciels libres, recyclage ou détournement d’outils existants…), et les processus de travail pour les réaliser (culture du partage et de la participation, Faites-le-vous-même / do-it-yourself…).

Cette formation permet d’explorer les connections entre pratiques artistiques numériques, et projets dans le domaine de la citoyenneté. Elle aborde en particulier deux domaines clés de « la Fabrique des impossibles » : les actions dans l’espace public, et les projets participatifs.

Durée : 8h

Dates et horaires : samedi 7 mars 2015 11h → 18h / samedi 4 avril 2015 13h30 → 17h30

Lieu : Mains d’Œuvres

Coût : Gratuit pour les partenaires Rêvons Rue et adhérents Fabrique des Impossibles – quelques places disponibles pour les personnes extérieures à ce réseau au tarif de 20 €

Effectif : 15 personnes

Inscriptions : envoyer un mail à contact@lafabriquedesimpossibles.com en précisant votre nom, prénom, domaine d’activités, téléphone

Pour qui ?

Statuts : La Fabrique des Impossibles propose cette formation aux membres du réseau Rêvons Rue (artistes, équipe associative, participants, bénévoles) et aux adhérents de l’association. Quelques places sont ouvertes pour des personnes extérieures intéressées par ces questions.
Métiers : les personnes exerçant dans le domaine socioculturel : artistes, directeurs de centres culturels ou sociaux, animateurs, médiateurs, éducateurs…

Prérequis : aucun

Objectifs

– Acquérir une culture générale des pratiques artistiques numériques associées aux questions de participation et d’espace public.

– méthode : savoir effectuer une veille en vue de rassembler des ressources sur un sujet

– savoir-être : développer sa réflexion sur les enjeux sociaux, culturels et éducatifs à investir les pratiques numériques dans le domaine socioculturel.

Contenus

– 25 projets d’art numérique. Décryptage des sujets de société qu’ils interrogent : espace public, biens communs, défense des droits et libertés des citoyens, modes d’organisation collective, fabrication et industrie, etc.

– Les outils. Spécificités des techniques mises en œuvre (accessibilité, compétences associées, coût, etc) – culture des outils (culture libre, faîtes-le-vous-même).

– Ressources. Techniques de veille – Revue de personnes et de lieux actifs, d’événements, de ressources écrites, etc.

Méthodes pédagogiques

Les apports théoriques sont transmis de façon concise, à l’appui de nombreux supports visuels vidéo-projetés, et accompagnés de table-ronde de réflexions. Les temps de pause sont proposés dans un espace parsemé de ressources écrites sur les sujets abordés, favorisant les échanges informels et les réflexions personnelles comme vecteur d’appropriation.

La formation propose également des méthodes immersives : d’abord en utilisant la salle pédagogique du Centre de Ressources Art Sensitif (CRASlab) qui permet de découvrir le potentiel des technologies de création interactive en testant directement les outils.

Les participants disposent ensuite d’un mois entre les deux modules principaux, durant lequel ils sont invités à consulter régulièrement des ressources en ligne (vidéos, articles, blogs, etc.) ainsi qu’à suivre un calendrier d’événements (ateliers, expositions, performances…).

L’ensemble a vocation à stimuler les expériences personnelles afin de nourrir un module d’analyse de pratiques, et de conseils individualisés.

* Crédits photographiques Trans Europe Halles / Licence CC by-nc-sa

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *