PRÉSENTATION

La Fabrique des Impossibles, association culturelle créée en 2010 constituée d’un collectif de professionnels de divers horizons, œuvre sur la métropole parisienne. Elle coordonne la conception de projets culturels collectifs et participatifs qui interrogent les notions de territoire de vie et d’espace public. Dans ces projets, la culture est à entendre dans son acception large et sur sa capacité à faire société, à créer des liens. Il s’agit de s’emparer d’enjeux propres au territoire et de les interroger via la construction de projets artistiques collectifs. Un fil rouge relie ces projets : tous sont situés hors les murs, ils sont en relation avec leur environnement, humain ou urbain, qu’ils viennent révéler, décaler, transformer discrètement ou de manière spectaculaire, fugitivement ou durablement. L’association veille à travailler avec une diversité d’individus, d’artistes et d’associations franciliennes et européennes pour construire un projet qui soit le plus juste, le plus ouvert et le plus accessible possible. 

◊ Un projet de territoire, l’enjeu d’un espace public partagé

L’espace public est ce lieu d’échanges, d’accueil, de ressources et de débats collectifs ; cette sphère publique à l’intérieur de laquelle s’exercent aussi bien la critique, l’adversité que le partage d’idées communes. Pour l’association, il est nécessaire de réactiver l’espace public, d’offrir le meilleur écrin pour faire vivre la démocratie. 

◊ Un projet culturel de transformation sociale 

La Fabrique des Impossibles place au cœur de son projet la question des représentations culturelles comme enjeu démocratique. Elle s’empare des questions de société actuelles, est force de propositions et d’expérimentations en encourageant la diversité et l’ouverture à l’Autre.

◊ Un projet de coopération 

Il est nécessaire aujourd’hui de réinventer nos modes de production et de gouvernance, de penser d’autres modalités d’actions dans la gestion de projet. Économiquement et écologiquement sobres, et par là même riches de sens et d’imaginaires nouveaux, les projets entrent dans un nouvel écosystème. Ce référentiel, propre à l’Économie Sociale et Solidaire, offre une pluralité de ressources, diverses et variés – savoir-faire, techniques, outils, matières, – à réemployer et à sublimer.

 

Si vous voulez en savoir plus, téléchargez la plaquette de l’association : PLAQUETTE_FDI_OCT_VF_17